Hergé

Son enfance

Georges Remi est né à Etterbeek, une commune de l’agglomération bruxelloise le 22 mai 1907. Ses parents, Alexis et Élisabeth Remi, appartiennent à la classe moyenne et vivent à Bruxelles. Ses quatre années d’école primaire coïncident avec la Première Guerre mondiale (1914-1918), alors que la ville est occupée par les Allemands. Le petit Georges montre déjà une grande affinité pour le dessin, les marges de ses cahiers sont remplies des aventures d’un petit garçon aux prises avec l’envahisseur allemand. Il entame en 1920 ses études secondaires au collège Saint-Boniface, un établissement archiépiscopal où les professeurs sont des abbés. Il entre dans la troupe scoute du collège, où il recevra le nom totémique de Renard curieux. Ses premiers dessins paraissent dans Jamais assez, le journal scout du collège, puis à partir de 1923, dans Le Boy-Scout belge, le mensuel des scouts de Belgique. Dès 1924, il signe ses illustrations de Hergé (RG, ses initiales).

Ses débuts au Vingtième Siècle

En 1925, Hergé est engagé comme employé au service des abonnements au journal catholique (et politiquement très à droite) Le Vingtième Siècle. En 1926, il crée Totor, CP des Hannetons pour Le Boy-Scout belge. Ses parents tentent en vain de lui faire suivre des cours de dessin à l’école Saint Luc. Il effectue ensuite son service militaire en 1926-1927, service durant lequel il continue d’écrire les aventures de Totor pour le Le Boy-Scout belge. À son retour au Vingtième siècle en 1927, son directeur, l’abbé Norbert Wallez, l’encourage à s’instruire et à se cultiver. Hergé effectue pour le journal des illustrations, des portraits, du lettrage, des photographies.

Le Petit Vingtième

En 1928, Hergé est nommé rédacteur en chef du Petit Vingtième, le supplément jeunesse du Vingtième Siècle. Le premier numéro sort le 1er novembre. Il dessine avec un enthousiasme modéré Les Aventures de Flup, Nénesse, Poussette et Cochonne, sur le scénario de Desmedt, un rédacteur sportif du journal… Il découvre dans le même temps les comics américains et leur système de bulles, qui permettent aux personnages d’exprimer leurs pensées ou de parler directement dans le dessin. C’est cette même année qu’il se fiance avec Germaine Kieckens, secrétaire de l’abbé Wallez.