Hergé

Son enfance

Georges Remi est né à Etterbeek, une commune de l’agglomération bruxelloise le 22 mai 1907. Ses parents, Alexis et Élisabeth Remi, appartiennent à la classe moyenne et vivent à Bruxelles. Ses quatre années d’école primaire coïncident avec la Première Guerre mondiale (1914-1918), alors que la ville est occupée par les Allemands. Le petit Georges montre déjà une grande affinité pour le dessin, les marges de ses cahiers sont remplies des aventures d’un petit garçon aux prises avec l’envahisseur allemand. Il entame en 1920 ses études secondaires au collège Saint-Boniface, un établissement archiépiscopal où les professeurs sont des abbés. Il entre dans la troupe scoute du collège, où il recevra le nom totémique de Renard curieux. Ses premiers dessins paraissent dans Jamais assez, le journal scout du collège, puis à partir de 1923, dans Le Boy-Scout belge, le mensuel des scouts de Belgique. Dès 1924, il signe ses illustrations de Hergé (RG, ses initiales).

Ses débuts au Vingtième Siècle

En 1925, Hergé est engagé comme employé au service des abonnements au journal catholique (et politiquement très à droite) Le Vingtième Siècle. En 1926, il crée Totor, CP des Hannetons pour Le Boy-Scout belge. Ses parents tentent en vain de lui faire suivre des cours de dessin à l’école Saint Luc. Il effectue ensuite son service militaire en 1926-1927, service durant lequel il continue d’écrire les aventures de Totor pour le Le Boy-Scout belge. À son retour au Vingtième siècle en 1927, son directeur, l’abbé Norbert Wallez, l’encourage à s’instruire et à se cultiver. Hergé effectue pour le journal des illustrations, des portraits, du lettrage, des photographies.

Le Petit Vingtième

En 1928, Hergé est nommé rédacteur en chef du Petit Vingtième, le supplément jeunesse du Vingtième Siècle. Le premier numéro sort le 1er novembre. Il dessine avec un enthousiasme modéré Les Aventures de Flup, Nénesse, Poussette et Cochonne, sur le scénario de Desmedt, un rédacteur sportif du journal… Il découvre dans le même temps les comics américains et leur système de bulles, qui permettent aux personnages d’exprimer leurs pensées ou de parler directement dans le dessin. C’est cette même année qu’il se fiance avec Germaine Kieckens, secrétaire de l’abbé Wallez.

Tintin

Tintin

Tintin est un jeune reporter de fiction. Il est le personnage principal de la bande dessinée Les Aventures de Tintin et Milou, du belge George Rémi alias Hergé.

Aspect physique et âge

Sa fameuse mèche rebelle apparaît dans une case de Tintin au pays des Soviets. Hergé décidera de conserver par la suite ce trait physique qui rend son héros si reconnaissable. De plus, un voyage de Rabier en moto jusqu’à Moscou va lui servir de modèle au personnage. On note toutefois que dans les albums en couleurs, la couleur de ses cheveux n’est pas toujours la même: dans beaucoup d’albums, il apparaît roux, mais dans d’autres, il semble châtain, ou même presque blond (dans l’Oreille Cassée, par exemple).

Son âge est assez difficile à déterminer. Ce n’est pas un adulte, comme le laisse à penser sa petite taille et son aspect chétif, mais n’est pas un adolescent non plus, et encore moins un enfant (il vit seul dans son propre appartement avec son chien Milou, est journaliste bien qu’on ne le voie jamais au travail, semble subvenir seul à ses besoins et est fort physiquement). Dans une interview à la radio, Hergé a juste répondu qu’« il est jeune ». Cette ambiguïté est probablement destinée à aider le lecteur, enfant ou adulte, à s’identifier à lui.

Profession

Dès le premier album, Tintin au pays des Soviets, Tintin est présenté comme un reporter travaillant pour le Petit Vingtième, le journal publiant ses aventures. Dans les premiers albums, cette profession sert de raison de départ à ses voyages: dans Tintin au pays des Soviets, il va en URSS faire un reportage sur ce pays, et devra affronter des bolcheviques prêts à le tuer pour l’empêcher de faire connaître aux Occidentaux la réalité de l’Union soviétique de l’époque. Dans Tintin au Congo, il fait un reportage sur le Congo, alors encore colonisé par la Belgique, ce qui l’entraîne dans de multiples péripéties et il est ensuite envoyé en mission par son journal en Amérique du Nord.

Mais dans la plupart des albums, la profession de Tintin n’a guère d’importance. On le voit très rarement exercer son métier, et c’est principalement sa curiosité et son désir de justice qui le poussent à se lancer dans de folles aventures. Ainsi, dans l’Oreille Cassée, il décide, sans que personne ne lui ait demandé de le faire, de retrouver lui-même une statuette qui a été volée dans un musée; ses investigations l’entraîneront dans un périple en Amérique du Sud. Dans Tintin en Amérique, il va à Chicago, moins pour faire un reportage que pour débarrasser la ville de ses gangsters. Dans le Temple du Soleil, c’est son amitié pour le Professeur Tournesol, qui a été enlevé, qui le pousse à partir à sa recherche au Pérou.

Source wikipédia

Tintin : Caractère

Tintin lutte contre tout ce qui est mal, ou tout ce qu’il estime pouvoir l’être. Dans Les Cigares du Pharaon, Le Lotus bleu et Le Crabe aux pinces d’or , il affronte des trafiquants de drogue. Dans Coke en Stock, il lutte contre des marchands d’esclaves. Dans L’Affaire Tournesol, il cherche à empêcher deux états imaginaires, la Syldavie et la Bordurie, de s’emparer d’une arme qui pourrait s’avérer encore plus destructrice que la bombe atomique. Jamais il ne se laissera corrompre, mais la frontière entre le bien et le mal deviendra de plus en plus nuancée au fil des albums.

En outre, Tintin est curieux (au sens positif du terme), ce qui le pousse à chercher à élucider toutes sortes de mystères. Courageux, il prend toujours la défense des faibles et n’hésite jamais à défendre des enfants (Tchang, Zorrino…) ou à sauver des vies au péril de la sienne. Ainsi, dans Tintin au Tibet, il se lance dans une dangereuse expédition dans les montagnes himalayennes pour retrouver et sauver son ami Tchang. Il manifeste également une grande fidélité envers ses amis et est toujours prêt à pardonner. De plus, il est d’un tempérament calme et posé, et préfère analyser la situation avant d’agir.

Tintin est un archétype de l’enfant ideal, sans défauts ni états d’âme. Hergé a introduit à coté de cet ange un personnage qui se pose des questions: son compagnon canin, Milou, qui connait les difficultés du choix et des tentations.

Enfin la profondeur humaine avec les erreurs et la rédemption, les rechutes et les actes de courage, les interrogations et les faiblesses seront portées à la connaissance des lecteurs par le personnage du Capitaine Haddock, tandis que Tintin restera le héros immaculé.

Source wikipédia

Tintin : Adresse

Tintin habite au 26, rue du Labrador à Bruxelles. Cette rue existe réellement, non loin du marché au puce du jeu de balle, sous le nom de la rue de Tervuren. Tintin y loge jusqu’à l’album Au pays de l’or noir. Ensuite, il semble qu’il déménage au château de Moulinsart dont il ne fait aucun doute aujourd’hui qu’il ai été inspiré par celui de Cheverny, où il cohabite avec le capitaine Haddock et le professeur Tournesol.

Source wikipédia